Pourquoi l'ambassade belge de Kinshasa prend des contacts avec certains membres de l'opposition

Publié le par ACOVIG association des Congolais pour la justice

 

Actuellement il est impossible que les congolais acceptent que la Belgique est un pays ami avec le quel on traite égal à égal comme avait demandé le Père de l'indépendance de la RDC. Les contacts qui se font entre l'ambassade bege à Kin et l'opposition n'a aucune intéret pour les Congolais. C'est pour aller sonder, recueillir la position actuelles de l'opposition en RDC, car les beles ont peurs d'envoyer leur ministre Didier R à Kin, qu'il peut etre lapidé ou molesté, du fait du double infraction recente belge à l'égard du peuple congolais, des infractions belges qui ont été dénoncées haut et fort. C'était la dernière éxpulsion des 19 Congolais de la belgique et le soutien flagrant de la belgique envers le tripotage éléctoral pour remettre leur marionnette Kabila au pouvoir en RDC. causes liées aux intérets et non l'amour du jeune Joseph ni des pauvres congolais. Comme si les pillages colonials n'ont pas suffis 

 Clément Kanku n'a pas su repondre au representant belge en RDC. Il a oublier que les intérets du peuple Congolais sont bafoués par la Belgique en soutenant Jeseph au pouvoir malgré sa tricherie électorale condamnée par tout le monde. cela veut dire qu'il ya rien n'a éspérer dans Joseph ni ses coopérations qu'il entretient. Il a toute fois osé de condamner la dernière action maleureuse belge envers les congolais de belgique qui reclamment un état de droit en RDC. L'éxpulsion des 19 congolais était une vangeance tout court et témoignage de leur soutien à Joseph
 
Processus électoral et rapatriement des Congolais de Belgique: Clément Kanku invite la Belgique à jouer franc jeu !
(La Prospérité 23/03/2012)


Dans quelques jours le Ministre belge des Affaires Etrangères foulera le sol congolais, indique une source proche de l’Ambassade du Royaume de Belgique à Kinshasa. Des voix s’élèvent déjà pour comprendre le sens de ce déplacement. Pour Clément Kanku, un des ténors de l’opposition congolaise, cette visite doit être une occasion pour le Royaume de Belgique de relayer les préoccupations du peuple au Gouvernement congolais. Par ailleurs, Clément Kanku demande au Chef de l’Etat Joseph Kabila de rencontrer le numéro Un de l’UDPS, Etienne Tshisekedi pour sauver le pays de la situation sous haute tension qu’il continue de connaître depuis le mois de novembre 2011. Reçu hier, mercredi 21 mars 2012, à l’Ambassade de Belgique à Kinshasa, l’Honorable Clément Kanku a échangé avec le diplomate belge sur les problèmes de l’heure. Le processus électoral et le rapatriement des Congolais de Belgique étaient au centre des entretiens entre ces deux personnalités. Sans aller par le dos de la cuillère, l’élu de Dibaya a déploré les conditions qui entourent le refoulement des Congolais de la Belgique. «En tout cas, les conditions de rapatriement de nos compatriotes, ces derniers temps, ne nous plaisent pas. Car, la Belgique est reconnue comme étant un pays qui respecte les droits de l’homme. Malheureusement, ce n’est pas ce que nous voyons quand on expulse nos frères et sœurs », s’est plaint le Député congolais. Pour lui, la Belgique doit jouer franc jeu, surtout que Kinshasa s’apprête à accueillir son Ministre des Affaires Etrangères. Clément Kanku ne s’est pas empêché d’interpeller les autorités belges pour qu’elles veuillent bien garder une oreille attentive à tous les problèmes qui concernent les Congolais. Un autre point saillant de cette rencontre, c’est le processus électoral. Ici, l’Honorable Kanku a invité la Belgique, étant l’un des grands bailleurs de fonds pour la RDC, de peser de tout son poids pour faire entendre la volonté du peuple, afin que le respect des droits de l’homme soit une réalité en RD. Congo. Parlant de la mission confiée à l\'informateur Mwandio Nsimba, Clément Kanku recommande que le pouvoir puisse organiser des consultations dans le cadre d’un dialogue inclusif, au lieu de procéder comme il l’a fait, en procédant au raccourcis. Clément Kanku a dit avoir évoqué aussi avec son interlocuteur l’assistance qu’attend la RDC de la part de ses partenaires pour leur soutien dans la perspective des futures échéances électorales. Il faut, enfin, noter que l’Union pour la Nation s’engage, selon son Coordonnateur Kanku, à faire triompher la vérité des urnes tel que ne cessent de le soutenir l’église catholique et les Observateurs de la Communauté Internationale. Par ailleurs, elle encourage la Cour Suprême de Justice à dire le droit afin de rétablir la vérité des urnes, qui doit correspondre à la volonté du peuple. L’Union pour la Nation se donne la mission de poursuivre, durant la présente législature, son combat contre les anti-valeurs sous toutes leurs formes, au sein de l’hémicycle.

La Pros.

© Copyright La Prospérité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article